Participer à un essai clinique

Participer à un essai clinique

Les principaux avantages de participer sont :

  • d’avoir accès aux soins les plus innovateurs disponibles
  • de bénéficier de nouveaux tests diagnostiques et d’un suivi médical très serré
  • de contribuer à l’avancement des connaissances sur le cancer du sein et son traitement dont les futures générations de patient(e)s pourront bénéficier.

C’est grâce aux recherches cliniques conduites depuis les années 70 que le traitement du cancer du sein a connu, ces quarante dernières années, des avancées médicales spectaculaires. La méthode scientifique structurée et rigoureuse de la recherche clinique a permis de cumuler de grandes quantités de données pour établir de nouveaux protocoles de soin à partir d’un savoir scientifique collectif.

Par exemple, la chirurgie radicale pour l’ensemble des patient(e)s a, au fil des découvertes scientifiques, fait place aux traitements personnalisés plus ciblés et plus précis, comme la chirurgie de conservation, limitant par le fait même les effets secondaires des traitements du cancer.

Ce sont les études cliniques qui ont démontré, par exemple, l’efficacité des thérapies hormonales pour les cancers hormono-dépendants et du trastuzumab (Herceptin) pour les cancers HER2-positif.  Un autre exemple est celui d’une importante étude (TAILORx) qui a récemment démontré que pour les femmes qui avaient un cancer du sein de stade précoce avec un risque intermédiaire de récurrence (score de récurrence déterminé par un test génomique), l’ajout d’un régime de chimiothérapie en adjuvant n’apportait aucun bénéfice en termes de récurrence de la maladie et de survie lorsqu’additionné à la thérapie hormonale. Ces résultats de recherche ont changé la pratique clinique et épargneront annuellement à des centaines de milliers de patient(e)s des traitements non nécessaires de chimiothérapie.

La recherche clinique s’est donc avérée le plus puissant des leviers grâce auquel le traitement du cancer du sein s’est affiné au cours de ces années et que les programmes de dépistage et de promotion de la santé sont devenus plus efficaces.

Témoignages vidéos

DÉJOUER SON DESTIN

Découvrez l’histoire de Susan McPeak, cofondatrice du Groupe McPeak-Sirois, qui, à la suite d’un diagnostic de cancer du sein métastatique, a déjoué les statistiques en participant à un protocole de recherche.

LA RECHERCHE QUI SOIGNE

La recherche clinique est l’un des meilleurs moyens pour lutter contre le cancer du sein. Dr. André Robidoux, chirurgien oncologue au Centre hospitalier de l’Université de Montréal et président du comité scientifique du Groupe McPeak-Sirois, nous explique pourquoi.

Comment participer à un essai clinique?

La participation à tout essai clinique est faite sur une base volontaire.  Vous devriez considérer participer à un essai clinique dès votre diagnostic et avant le début des traitements car une fois les traitements amorcés, vos options de protocoles de recherche seront plus limitées en raison des critères d’entrée dans les études.

Si vous avez une récurrence de cancer ou un cancer métastatique, vous pourriez vous qualifier pour un essai clinique si votre médecin considère vous faire débuter un nouveau traitement ou le changer. Dans tous les cas, toutes les études cliniques ont des critères d’inclusion et d’exclusion stricts et seul votre médecin (ou le médecin chercheur) peut les valider.

Si vous souhaitez participer à un protocole de recherche, vous devez d’abord vous informer auprès de votre médecin traitant. Il est possible que votre médecin soit affilié à un centre de recherche qui propose des essais cliniques à ses patient(e)s.  Il est également possible qu’on vous conseille d’être suivi dans un autre hôpital pour être en mesure de participer à un protocole de recherche qui vous convienne.

Enfin, vous pouvez parcourir les essais cliniques auxquels le Groupe participe ou encore certains sites web qui pourront vous orienter vers des essais cliniques qui sont en cours et desquels vous pourriez discuter avec votre médecin traitant.